21Déc 2022

Nuisances sonores à Abidjan: Le Commandant de la B.A.S dresse le point des plaintes et de la gestion du fléau par le MINHAS

Face aux femmes et hommes de médias, le Commissaire Divisionnaire de Police Téhé Mondet Pamphile, Commandant de la Brigade de l'Assainissement et de la Salubrité (BAS) a fait l'inventaire, le mardi 20 décembre 2022 à Abidjan, de la grande offensive que mène le Ministère de l'Hydraulique, de l'Assainissement et de la Salubrité (MINHAS) contre les nuisances sonores. C'était au cours de la dernière édition de '' Tout Savoir Sur '' du Centre d'Information et de Communication Gouvernementale (CICG).

” La nuisance sonore est toute atteinte à la santé des êtres vivants, de leur fait ou non par l’émission de bruits”, a d’emblée défini le Commandant de la BAS, en se référant à l’article 1 alinéa 10 du décret No 2016-791 du 12 octobre 2016, portant règlementation des bruits de voisinage.

Selon l’orateur la BAS née des cendres de la Brigade de Salubrité Urbaine (BSU) est à l’œuvre pour sensibiliser et réprimer.

De septembre 2011 à décembre 2022, la BAS comptabilise plus de 3018 réclamations- clients ; en termes de répression, 1235 contraventions ont été infligées aux auteurs de bruits de voisinage, et des établissements, émettant ces bruits, fermés, dans le District Autonome d’Abidjan.

Les plaintes à Abidjan, à titre indicatif, sont dressées comme suites :

-Cocody : 1228 soit 41%

-Yopougon : 689 soit 23%

-Abidjan Sud ( Treichville, Marcory, Koumassi et Port Bouet) : 398 soit 13%

-Abobo : 315 soit 10%

-Autres communes du Grand Àbidjan : 388 soit 12,85%

A l’entendre, le Ministère en charge de la Salubrité, pour lutter drastiquement contre ce phénomène qui gagne de plus en plus l’arrière-pays, compte étendre, en 2023, sa stratégie à travers les Directions Régionales et se rapprocher ainsi des populations.

Retour haut de page